Danseuses-mamelouk

Préface de Carole David 

Josée Yvon


YVON-Danseuses_mamelouk_72dpi

ISBN: 978-2-89419-334-1
ISBN: 978-2-89419-712-7 (epub)
ISBN: 978-2-89419-711-0 (pdf)

La chienne de l’hôtel Tropicana

Androgynes noires

Filles-commandos bandées


Tournage de film porno, «Ginette se meurt d’ennui». Prostituée armée dans les toilettes d’une chambre de motel. Miroirs léchés. Vaginoplastie juste au bon moment «pour se cacher ailleurs qu’au cimetière ou en prison». Viol d’un adolescent. Party BDSM. Manucure. Drogue mortelle.

«Personne ne peut abuser d’elle, c’est déjà fait.» Abîmées et vengeresses, les «fées mal tournées» rendent les coups. Dans la rue, au bar, à l’hôpital, à la shop de tatouage, elles rassemblent leurs voix discordantes pour devenir inévitables, pour déranger l’ordre qui les gruge.

«Nous docteurs, sorcières et assassines, nous voulons répandre la conscience / comme une malaria fiévreuse et  addictive.» Au cœur de Danseuses-mamelouk, Josée Yvon réunit sa milice : trois textes, masses composites de vers et de bouts de récits, cris de guerre, dédales de sens, affection féroce, «une grosse étreinte dans page».

«Car l’abus est notre seul espoir de prospérité et de jouissance.»

 

La première édition de Danseuses-mamelouk est parue chez VLB éditeur en 1982.

2020, 152 p., ill.