Rêve d’artiste et autres poèmes

CHOIX ET PRÉSENTATION DE YOLANDE VILLEMAIRE

ÉMILE NELLIGAN


ISBN: 978-2-89419-206-1

ISBN: 978-2-89419-206-1

Une théorie d’animaux traverse les poèmes de Nelligan, parade de grands bœufs «aux cornes glauques», de boucs noirs, de chèvres, d’ours, de lièvres, de grands loups affamés. Ce sont ses «troupeaux de névroses», c’est le monde chtonien qui cherche à «l’asservir au Réel», à ce cortège du faune aux pieds de bouc comme Satan. Le jeune homme est écrasé par le dégoût des pulsions de sa chair; ses désirs, tels des «grands chevaux de pourpre […] sanguinolents» viennent créer quelque dissonance dans tous ces angélus cristallins, ces chapelles, ces vitraux, ces «rêves altiers» d’une poésie éthérée.

«Douleur des bêtes et des choses», cette puissante vie animale de la poésie de Nelligan rappelle l’attrait des chose terrestres. Son rêve d’artiste, au moment où il écrit son ultime sonnet, ressemble de moins en moins «à ce rêve très pur d’une sœur éternelle». Car l’Idéal de Nelligan est une Vénus incarnée, une Cyprine d’amour qui s’étale «chairs nues» à la proue de sa vision du «Vaisseau d’Or».

 

Coll. «Five o’clock», n° 15

2003, 104 p., ill.