Et j’ai entendu les vieux dragons battre sous la peau

Dany Boudreault


ISBN: 978-2-89419-237-5

ISBN: 978-2-89419-237-5

FINALISTE, PRIX DE POÉSIE TERRASSES SAINT-SULPICE DE LA REVUE ESTUAIRE, 2004


Avec l’insolence d’un souffle qui s’impose, Dany Boudreault a mis sa vie entière sur ses lèvres. Sans crainte de l’adversité, son écriture assume la terrible nécessité de mourir vivant. 

Entre colère et ironie, c’est à l’exultation que nous convie ce long poème. Prônant le cataclysme de l’amour, défiant toute forme de sécurité, celui qui dit je ramène le moi à ses sources. Tourné vers ce qui bouleverse, le garçon turbulent choisit de trembler, de tomber, d’aller à corps perdu pour faire jaillir l’émotion dans l’attaque, le déchirement. 

Précision, rapidité du trait. Ça cogne, s’irrite, se jette, devient immense, se met à rêver au-delà des idées permises. Avide de se consumer, cette expérience en appelle aux intuitions qui chavirent. L’aventure est simple: suivre et ne pas renoncer à son propre mouvement. Non pas repousser mais attirer le péril. Ce qu’une telle vivacité d’esprit nous laisse entendre? que toute création est un acte de guerre pour se libérer et se rejoindre à chaque instant. 

Et j’ai entendu les vieux dragons battre sous la peau: un excès du réel, un talent imprévu, un vertige essentiel. 

 

2004, 56 p.