Tout, rien, quelque chose

André Roy


ISBN: 978-2-89419-268-9

ISBN: 978-2-89419-268-9

Écrire pour le sport. Le sport de l’écriture, il faut être en forme pour le pratiquer. Pendant dix ans, entre 1997 et 2007, répondre à des sollicitations permettait cela, de l’exercice, encore des exercices, presque de la performance. Du travail, du plaisir, de la discipline. Une certaine accoutumance à la drogue de l’écriture. La dopamine de l’écriture. L’effort, la tension, le bord de la jouissance. La conscience d’être. Ou bien, cela aura été comme un jeu: brasser de nouveau les cartes, voir si sujets, thèmes et visions des œuvres précédentes pouvaient être encore intéressants, pertinents, dérangeants. Les revoir et les corriger en quelque sorte, les revamper, les restaurer, les remastériser. Des remakes, des flash-back, des effets de liaison. Le corps, le cinéma, le poète, trois entités, trois références dispersées à travers un recueil, une collection de textes appelés, provoqués, ancrés dans le toujours pour tenir conversation, tisser des liens, dire qu’on est là, merci. Parce que la poésie fonde le quotidien, lui donne un sens, que c’est une aventure, une ouverture, un entretien avec la beauté bouleversante. Est-ce alors trop demander d’être en santé littéraire?

A. R.

 

2007, 104 p.