Suzanne Meloche


Photo: Les Herbes rouges

Photo: Les Herbes rouges

 

Poète et peintre, Suzanne Meloche naît à Ottawa en 1926.  Établie à Montréal en 1945, elle étudie au collège Marguerite-Bourgeois. Elle rencontre au Lac-Saint-Jean le capucin Hilaire de la Pérade, qui l’initie aux arts et à la culture puis, à Montréal, son futur mari, le peintre Marcel Barbeau (cosignataire de Refus global), qui lui présente le groupe des automatistes. À l’occasion d’un débat intercollégial, elle rencontre Claude Gauvreau, avec qui elle correspond quelque temps. Elle compte aussi parmi ses amis Fernande Saint-Martin, le peintre Guido Molinari, les dominicains Marie-Alain Couturier et Edmond Robillard, qui l’influencent dans ses orientations picturale et poétique. Elle est correctrice d’épreuves chez l’éditeur Serge Brousseau (1947-1949), puis elle retourne travailler à Ottawa. En 1956, elle travaille à l’ambassade du Canada à Londres, voyage, se rend à New York où elle pratique l’action painting, s’installe à Ann Arbour et milite pour les droits civiques des Noirs. Elle rentre définitivement au Canada dans les années 1970. Suzanne Meloche est mieux connue comme peintre mais elle a publié des poèmes dans L’Autorité et Situations. Le manuscrit de Les aurores fulminantes a été retrouvé dans les archives de Paul-Émile Borduas.

Livres

poésie