Là, là-bas

Là, là-bas


Une critique de Faire crier les nuages de Roger Des Roches dans le plus récent numéro de la revue Lettres québécoises. En voici un extrait: 

Lorsqu’on croise, dès les premiers poèmes, un vers comme «On se répète qu’un temple fragile va naître», on sent le poète en terre familière, en train d’ériger, comme à son habitude, un sanctuaire aux langues multiples pour un seul culte. Des Roches joue avec le langage comme on joue avec un enfant: avec des règles aux libertés grandioses et un abandon du réel et du convenu.

Jérémy Laniel, Lettres québécoises, n°  169


 
 
Sophie-Rose Lefebvre