Marie-Claude Loiselle et «l’œuvre funambule» d’André Forcier

Marie-Claude Loiselle et «l’œuvre funambule» d’André Forcier


La communauté indomptable d’André Forcier lu par Robert Daudelin pour le numéro 183 de la revue 24 images


«André Forcier fait du cinéma depuis 50 ans; il n’en est pas moins encore étiqueté "jeune cinéaste. C’est peut-être cette fantaisie qui explique que, jusqu’à ce jour, aucun ouvrage ne lui ait été consacré, lui qui, unanimement considéré comme l’un des cinéastes les plus originaux du Québec, a signé 15 longs métrages – et non des moindres, est-il besoin d’ajouter!


C’est à notre amie Marie-Claude Loiselle que revient l’honneur d’avoir mis fin à cet état de faits: son essai – il s’agit bien d’un "essai", et non pas de l’habituelle monographie à laquelle ont droit les cinéastes – nous invite à un long voyage analytique au pays de Forcier. L’auteure connaît son Forcier par cœur et navigue entre les films avec une liberté absolue et l’œil d’un fin limier capable de mettre en valeur les liens et les référents qui animent cette "œuvre funambule", comme elle la qualifie si joliment.» — Robert Daudelin

 

24 images, n° 183


24images_Revue_Couv_C1-183.jpg
Sophie-Rose Lefebvre