À bout portant / En remontant les récits

À bout portant / En remontant les récits


Deux critiques dans le numéro 166 de Lettres québécoises traitent des derniers titres de Jean-Simon DesRochers, Les inquiétudes et Les espaces

 

Les inquiétudes


«[...] En fin observateur du genre humain, Jean-Simon DesRochers ne se contente pas de présenter grossièrement ce que l’on remarque à vue. Il creuse pour dénicher l’insondable et déploie admirablement les multiples facettes qui font de l’homme ce qu’il est, cet animal étrange.»  — Isabelle Beaulieu, Lettres québécoises


 

Les espaces


«Généreux, brillant et hypnotisant, Les espaces  réunit sept suites poétiques aux formes diverses: vers, petits blocs de prose non ponctuée, rappels entre parenthèses. Ce qui fait l’unité de l’ensemble, ce qui nous convainc que ce livre est un livre et non un simple recueil, c’est la voix de l’auteur avec ses obsessions, avec son regard posé en biais sur le garçon qu’il a été et dont il travaille à assumer les misères et le destin.» — Rachel Leclerc, Lettres québécoises