Les misérables de Jean-Simon DesRochers

«Du sang, du sexe et pas de censure pour appréhender la disparition d’un enfant dans l’est de Montréal.»


«Véritable machine à inventer des histoires, Jean-Simon DesRochers occupe un créneau d’hyperréalisme bien à lui dans la littérature québécoise d’aujourd’hui. Première partie d’un projet plus vaste (L’année noire) dont la suite devrait paraître à l’automne 2017, Les inquiétudes s’inscrit sans surprise dans la continuité d’une œuvre marquée par le cru et l’exhaustif.
 Un gros roman "polyphonique" et ambitieux qui s’écoule — pour la première partie — sur une période de six mois et met en scène une vingtaine de personnages qui gravitent tous autour de l’enlèvement d’un garçon de huit ans [...].» — Christian Desmeules, Le Devoir

 

Lire l’article