Les 202 numéros de la revue les herbes rouges désormais en ligne sur le site de BAnQ

Les 202 numéros de la revue les herbes rouges désormais en ligne
sur le site de Bibliothèque et Archives nationales du Québec


 Photos : Arianne Parent-Touchette, Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Photos : Arianne Parent-Touchette, Bibliothèque et Archives nationales du Québec

La collection numérique de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) a récemment été augmentée des 202 numéros de la revue les herbes rouges, intégralement numérisés.

Fondée en octobre 1968 et publiée jusqu’en 1993, la revue les herbes rouges a connu plusieurs vocations: d’abord revue littéraire où sont publiés des auteurs d’esthétiques et de générations variées (de Jacques Ferron à Nicole Brossard, en passant par Gaston Miron, Huguette Gaulin et Paul Chamberland), elle publie dès 1972 des «numéros d’auteur». Ces numéros prendront la forme de recueils de poésie, mais aussi de nouvelles, voire de courts romans, d’essais et de théâtre.

On trouve notamment dans la collection des numéros de revue signés par Josée Yvon, Roger Des Roches, France Théoret, André Roy ou encore François Charron. C’est dans la lignée de ce projet de revue que seront créées les Éditions Les Herbes rouges en 1978.

Au début des années 1990, la revue publiera également des bilans de saisons culturelles, avant de terminer ses activités en 1993 pour laisser toute la place à la publication de livres aux Éditions Les Herbes rouges.

Une grande partie des numéros de la revue sont encore disponibles, et la majorité des numéros épuisés ont été republiés (comme numéros de revue, ou intégrés à des livres dans les collections «Territoires» et «Enthousiasme» des Herbes rouges). La numérisation de la totalité de la collection détenue par BAnQ présente toutefois un intérêt certain pour les lecteurs et les chercheurs intéressés par l’histoire de l’édition au Québec. Les numéros peuvent être consultés dans leur intégralité et sont offerts au public sans restriction de lieu ou d’abonnement.

 

Consulter la revue sur la plateforme numérique de BAnQ


Sophie-Rose Lefebvre