L’invitation à la vie suivi de Paysages et autres proses

Présentation de Pierre Barette

Robert de Roquebrune


ISBN: 978-2-89419-203-0

ISBN: 978-2-89419-203-0

L’invitation à la vie de Robert de Roquebrune a été publié en 1916 et demeure l’unique contribution de l’auteur à l’histoire de la poésie québécoise. Recherche formelle et sensualisme se conjuguent dans cette prose poétique qui doit beaucoup à l’esthétique «artiste» que développera en 1918 la revue Le Nigog dont il est un des fondateurs. «L’Art est le seul but de notre effort», y lit-on.

Robert de Roquebrune dans L’invitation à la vie fait l’éloge du plaisir et d’une communication charnelle. «Et j’ai entendu la double lutte de leurs deux corps nus et la chute et sa plainte douce et son cri de joie…» s’exclame-t-il, mi-voyeur, mi-dilettante.

En «Avant-dire», il avait pris soin de noter «qu’il existe une loi selon laquelle l’artiste… se crée une forme personnelle d’expression à mesure que s’affirment en lui-même sa pensée et son rôle». Et si l’écriture raffinée de ces proses poétiques gardent encore aujourd’hui son pouvoir de séduction, c’est bien par les libertés que l’auteur s’octroie en y présentant la vie comme expérience ludique de réflexion, de plénitude et d’accomplissement.

 

Coll. «Five o’clock», n° 14

2002, 64 p., ill.