«La femme assise est aussi une femme debout»

Dumas-Côté_La_femme_assise_72dpi

Dominic Tardif signe une recension de La femme assise de Clémence Dumas-Côté dans Le Devoir.


«Il y a d’un côté « la femme assise », de l’autre « les poèmes ». Ils se complimenteront, s’obstineront et se feront des accroires ; étrange duel théâtral à la fois digne d’un combat et d’une danse.»


À lire en cliquant ici!