Parle seul précédé de L’obéissance impure

Jean-Simon DesRochers


DesRochers_Parle_Seul_Territoires_72dpi

ISBN: 978-2-89419-651-9

PRIX ÉMILE-NELLIGAN, 2003 / Parle seul

FINALISTE, PRIX ÉMILE-NELLIGAN, 2001 / L’obéissance impure

FINALISTE, PRIX JACQUELINE-DÉRY-MOCHON, 2002 / L’obéissance impure


 

AU SUJET DE L’OBÉISSANCE IMPURE

Recueil tout aussi lyrique que froid, tout aussi coupant que lisse qui indique un auteur qui nous offre plus qu’une promesse, car il nous donne déjà, et d’entrée de jeu, un vrai livre.

HUGUES CORRIVEAU, LETTRES QUÉBÉCOISES

L’obéissance impure étonne par sa confiance dans les mots et leur pouvoir d’invocation. Constamment le poète y use de l’apostrophe, enjoignant le lecteur à épouser la nécessité intérieure du discours.

THIERRY BISSONNETTE, NUIT BLANCHE

 

CONSULTER LA PAGE DE L’ÉDITION ORIGINALE – ÉPUISÉE

AU SUJET DE PARLE SEUL

Il y a beaucoup à entendre chez DesRochers, qui pose un regard judicieux sur sa propre génération. Parle seul montre à quel point la distance affective sépare les individus. Un jeune auteur qui se démarque avec intelligence.

DAVID CANTIN, LE DEVOIR

Dans cette sensible mise en abîme de son enfance intérieure, et des impératifs de sa raison extérieure, le poète DesRochers se fait le paysagiste un peu bestial de l’écriture.

MAXIME CATELLIER, ICI

 

CONSULTER LA PAGE DE L’ÉDITION ORIGINALE – ÉPUISÉE

Coll. «Territoires», n° 27

[2003, 2001] 2018, 148 p.