dixhuitjuilletdeuxmillequatre précédé de Nuit, penser

Roger Des Roches

ÉPUISÉ – RÉÉDITÉ DANS LA COLLECTION «TERRITOIRES»


Des_Roches_Dixhuitjuillet_Territoires_72dpi

ISBN: 978-2-89419-651-9
ISBN: 978-2-89419-697-7 (epub)
ISBN: 978-2-89419-696-0 (pdf)

FINALISTE, PRIX DES LECTEURS DU MARCHÉ DE LA POÉSIE DE MONTRÉAL, 2009 / dixhuitjuilletdeuxmillequatre

PRIX DE POÉSIE TERRASSES SAINT-SULPICE DE LA REVUE ESTUAIRE, 2008

FINALISTE, PRIX ALAIN-GRANDBOIS, 2008

PRIX CHASSE-SPLEEN DE POÉSIE, 2008

FINALISTE, PRIX DE POÉSIE TERRASSES SAINT-SULPICE DE LA REVUE ESTUAIRE, 2001 / Nuit, penser

GRAND PRIX DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA POÉSIE, 2001

FINALISTE, PRIX ALAIN-GRANDBOIS, 2002

FINALISTE, GRAND PRIX DU LIVRE DE MONTRÉAL, 2001


 

AU SUJET DE  NUIT, PENSER

Nuit, penser se plaît à convaincre que «tout se dit». Un temps fort dans l’œuvre tranchante de Roger Des Roches.

David Cantin, Le Devoir

Petits poèmes pour rêver, mais un rêve sans évasion, sans consolation: juste le rêve de vivre, à mots couverts, en toute intelligence.

Roger Des Roches montre une constance admirable dans l’invention d’une poésie de pointe.

André Brochu, Voix et images

 

CONSULTER LA PAGE DE L’ÉDITION ORIGINALE – ÉPUISÉE

AU SUJET DE DIXHUITJUILLETDEUXMILLEQUATRE

Dix-huit juillet deux mille quatre: la mère disparaît, «Maman-la-douleur» laissant ainsi fils et poète dans le vide.

Aucune trace de misérabilisme, d’apitoiement, de lyrisme larmoyant: nous sommes pris dans les rapides et le «souffle soufflé» d’une écriture grave de haute teneur.

Benoit Jutras, Voir

Le livre est magnifique à tout point de vue.

Hugues Corriveau, Le Devoir

 

CONSULTER LA PAGE DE L’ÉDITION ORIGINALE – ÉPUISÉE

Coll. «Territoires», n° 28

[2008, 2001] 2019, 112 p.